BMW - Les Débuts : De l'aviation à la moto

BMW - Les Débuts : De l'aviation à la moto

Les débuts de BMW remontent à 1913, année où, rue Schleibheim à Munich, Karl Rapp fonda une usine de construction de moteurs aéronautiques. Malgré le manque de fiabilité de ces moteurs, le déclenchement de la guerre de 1914 donna un répit à Rapp et, en 1916, les Rapp Motorenwerke (« Ateliers de moteurs Rapp ») bénéficièrent d’un avantageux contrat de fourniture pour l’armée.

Toutefois, en raison de la réputation douteuse des moteurs Rapp, le ministère de la Guerre autrichien imposa la nomination d’un contrôleur technique, Franz Josef Popp, lieutenant autrichien de trente ans, par ailleurs ingénieur diplômé, pour superviser la production.

Popp trouva bientôt que la seule solution pour que la firme survive était d’éliminer le nom de Rapp de la raison sociale, si bien que, en juillet 1917, Les Rapp Motorenwerke devinrent les Bayerishe Motoren Werke.

Le 5 octobre, Popp déposa l’écusson bleu et blanc, un dessin évoquant une hélice en rotation. Peu de temps auparavant, en 1916, l’ingénieur et pilote Gustav Otto avait fondé non loin de là les Bayerische Flugzeug Werke (« Atelier d’aviation de bavière ») et, si les firmes BMW et BFW coexistèrent séparément jusqu’en 1922, elles finirent par fusionner par la suite.

Max Friz BMW
Max Friz, concepteur de la première moto BMW, avait aussi participé à l’étude du moteur d’automobile Mercedes vainqueur du Grand Prix de l’ACF 1914, Apres la sortie de la R32, Friz devint directeur de BMW AG et, de 1925 à 1937, ingénieur en chef. Directeur général de l’usine de Munich de 1935 à 1937 puis d’Eisenach jusqu’en 1944, Friz prit sa retraite en 1945 et mourut en 1966.

L’ingénieur Max Friz était entré chez rapp Motorenwerke en janvier 1917, engagé par Popp pour revoir le problématique moteur à six cylindres de Rapp. Le résultat de son intervention donna un moteur qui ne vibrait plus et qui délivrait 160ch à l’altitude de 3 000m.

Friz démontra aux autorités de Berlin les avantages de son moteur, appelé III a, qui fut essayé en vol avec succès à la fin de 1917. Le III a se montra tellement supérieur aux autres moteurs que, au milieu de 1918 les autorités militaires de Prusse en commanderent deux mille exemplaires.

Malgré les trente victoires obtenues par Ernst Udet avec son chasseur Fokker D VII à moteur BMW III a et la mise en production des nouveaux moteurs BMW II et IV, il était trop tard.

BMW - Moteur III A
Le moteur III a de Max Friz fut le premier moteur d’avion de BMW. Ce groupe dut sa réussite au cours de sa courte carrière à la supériorité du carburateur pour haute altitude de Friz. Arrivé trop tard, il n’eut aucune influence sur le cours de la guerre.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type
Panier 0 Produit Produits (vide)    

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

Notre atelier

Localiser l'atelier du roule toujours

Mots-clés