La BMW K1200 LT de 1999

La BMW K1200 LT de 1999

K1200LT DE BMW

Très peu développée depuis son introduction en 1991, la K1100 LT était en 1998, la seule survivante de la série K compact Drive System, Sans doute surclassée par la Honda Gold Wing à six cylindres même lors de sa présentation, la K1100 LT signa des volumes de vente pratiquement insignifiants sur le segment des motos de tourisme de luxe « Full Dress » si on les rapproche des chiffres de la concurrence. Et la Gold wing, même vieillissante, restant la référence absolue pour toutes les grosses de tourisme… jusqu’à l’apparition de la remarquable BMW K1200LT.


Prenant la relève des K1200TS et R1200C Cruiser, deux motos affichant de vraies personnalités et visant une catégorie de motard bien spécifique, la K1200 LT fut intentionnellement étudiée pour se situer à l’extrémité du spectre des machines de tourisme. Offerte comme alternative à la R1100RT, la K1200 LT pouvait s’assimiler aux luxueuses automobiles BMW série 7 par son confort et capacité d’emport.


Si l’architecture de base était très proche de celle de la K1200 RS, et contrairement à l’ancienne LT qui était essentiellement une K100 ou une K1100RS dotée d’un complément d’équipement, la nouvelle LT était unique en son genre. Le moteur était réglé pour fonctionner avec une meilleure régularité juste au-dessus du régime de ralenti en affichant une courbe de couple plus plate et la boite complétée par une assistance à la marche arrière fournie par le démarreur n’avait que 5 rapports.


La partie cycle était aussi un développement de la K1200RS avec un cadre coule en aluminium, un moteur sur supports caoutchouc, une suspension avant Telelever et un bras oscillant Paralever plus long. Le frein arrière fut amélioré avec un étrier à quatre pistons. Faite pour dégager une aura de luxe, de confort et de commodité, la carrosserie intégrée, très loin des anciennes motos BMW représentait une nouvelle formule en matière de conception de moto. Le carénage, le réservoir, les deux selles, les bagages latéraux, la top box et même l’échappement faisaient partie intégrante de l’ensemble carrosserie. Le cockpit était presque celui d’une automobile, le large carénage offrait une protection sans égale contre le vent et intempéries et les bagages n’étaient pas amovibles.


BMW s’était lancée dans la production d’une moto meilleure que la GL1500 Gold Wing et elle y était parvenue. La K1200 RS fut proposée selon trois niveaux d’équipements : Standard, Icon et Custom. Aux Etats Unis, elle fut la moto BMW la plus vendue en 1999.

Tags: K1200LT

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type
Panier 0 Produit Produits (vide)    

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

Notre atelier

Localiser l'atelier du roule toujours

Mots-clés